| Cup & Culotte menstruelle |

Aujourd’hui, nous allons parler règles ou plutôt protections hygiéniques. Evidemment, il s’agit d’un sujet qui touche principalement les femmes mais je pense que messieurs cela peut également vous intéresser pour mieux comprendre, appréhender ce sujet encore bien trop tabou dans notre société actuelle.

Les règles c’est naturel, et non ce n’est pas sale !

??HEI?? (@chanmanheyyyy) • Photos et vidéos Instagram
Photo : chanmanheyyyy Watercolor on canvas : “I hope all the women can be proud of their periods.”

 

| CUP OU COUPE MENSTRUELLE |

Je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de vous en parler mais cela fait déjà plus d’un an que j’ai arrêté d’utiliser les tampons au profit d’une cup ou coupe menstruelle.

Qu’est-ce qu’une cup menstruelle ?

La cup ressemble à un petit entonnoir en silicone souple que l’on va insérer dans le vagin pour venir récupérer le sang. Une petite tige à son extrémité permet de la récupérer par la suite (un peu comme la ficelle du tampon) pour la vider car à l’inverse du tampon la cup n’absorbe pas le sang, elle le retient. Elle doit être vidée toutes les 8h maximum voir moins selon son flux. Il existe différentes tailles selon si l’on a déjà eu un enfant ou pas. Pour l’insérer, il faut la rouler sur elle-même pour qu’elle prenne un peu la taille / forme d’un tampon, une fois dans le vagin on passe le doigt tout autour pour qu’elle se déploie et se colle correctement aux parois du vagin.

Mais pour plus d’informations et de conseils, je vous invite à regarder les vidéos de la blogueuse / youtube Coline du blog « Et pourquoi pas Coline » qui parle très bien du sujet dans cette vidéo : Tout sur la coupe menstruelle | Coline.

Dans Ma Culotte | Made in ???? sur Instagram : #earthday ?? ?? @

Mon avis sur la cup.

Je porte la cup principalement la journée, préférant l’enlever le soir quand je rentre chez moi et porter une protection externe. Je ne sais pas pourquoi, c’est peut-être un peu psychologique, mais je n’ai jamais aimé avoir un tampon ou ma cup en moi quand je suis chez moi.

Toujours est-il que je trouve plus de confort à porter une cup qu’un tampon pour une simple et bonne raison : la cup, contrairement aux tampons, ne me dessèche pas les muqueuses vaginales ! Car oui, les tampons non seulement absorbent le sang des règles mais aussi la flore / l’humidité naturelle des muqueuses du vagin. Et plus d’une fois, il m’est arrivé d’avoir des douleurs dans le bas ventre lorsque j’enlevais ou insérais un nouveau tampon. Avec la cup, c’est de l’histoire ancienne !

Autre point que je souhaite mettre en avant : c’est qu’il est possible de mettre sa cup lorsque l’on est sous la douche. Oui, oui, tous les matins lorsque j’ai mes règles, c’est ce que je fais : je la mouille, la roule et hop en voiture Simone ! Non, sans rire, je trouve simplement qu’il est plus facile de l’insérer lorsqu’elle est mouillée et cela évite également les accidents sur la serviette de toilette.

La partie la plus délicate concerne l’extraction de la cup, c’est à ce moment là où je pense qu’il faut vraiment être à l’aise avec son corps pour ne pas avoir peur d’aller la chercher avec ses doigts. Non pas qu’elle soit insérée profondément mais simplement pour pouvoir l’attraper correctement pour l’enlever. Je pense que pour quelqu’un qui a toujours eu l’habitude de mettre des tampons avec applicateurs cela ne doit pas être facile au début, autant pour l’insérer que pour l’enlever par la suite. Personnellement, j’ai toujours détesté les tampons avec applicateurs donc j’ai rapidement pris le coup de main. Une fois en place, tout comme un tampon, on ne sent rien du tout ou alors c’est qu’elle est mal mise. Idem si vous avez des fuites donc pensez à toujours bien passez le doigt autour pour vérifier qu’elle se soit bien déployée dans votre vagin.

Lorsque j’enlève ma cup, je la vide dans les toilettes et la passe sous l’eau claire avant de la réinsérer. Le soir après l’avoir retirée pour mettre ma culotte menstruelle, je procède de même : je la rince à l’eau claire seulement ou avec un peu de gel intime. Surtout, n’utilisez pas de savon à cause du ph de ce dernier : les muqueuses vaginales ont un ph acide naturellement alors que le savon a un ph basique. Il vaut donc mieux privilégier un gel intime au ph neutre ou acide si vous souhaitez à tout prix utiliser quelque chose en plus de l’eau pour la nettoyer.

A partir du moment où j’ai commencé à utiliser la cup, je n’ai plus du tout mis de tampons. Sauf une fois, où mes règles sont arrivées par surprise. Je n’avais qu’un tampon sur moi, donc je n’ai pas eu le choix… et cela m’a d’ailleurs permis de me rendre compte du véritable confort de la cup.

Comme vous l’aurez compris, la cup est un peu devenue ma meilleure amie. Et je vous encourage vivement à remplacer les tampons par cette dernière pour plusieurs raisons :

  • Les tampons contiennent des pesticides et autres produits chimiques que les muqueuses absorbent…
  • Les tampons dessèchent les muqueuses et abiment la flore vaginale,
  • Les tampons sont polluants autant à produire que par la suite, car on ne peut évidemment pas les recycler. Cela génère donc des tonnes de déchets.
  • Sur le long terme la cup est plus économique. Plus besoin de penser à racheter des tampons.
  • La cup limite le syndrome du choc toxique. Mais pour plus de détail à ce sujet, encore une fois je vous encourage vivement à regarder la vidéo de Coline Syndrome du choc toxique, tampons et tutti quanti | Coline ainsi que le reportage France 5 Tampon, notre ennemi intime.

Si vraiment la cup ne serait pas faite pour vous, essayez au moins de privilégier les tampons en coton bio qui n’ont pas été blanchit au chlore ou tout autre produit chimique.

 

La seule et unique cup que j’ai acheté est celle de Lamazuna en taille 1 que j’ai trouvé très confortable dés le début. Cependant, nous sommes toutes différentes donc peut être que celle ci ne vous conviendra pas autant qu’à moi. Je pense qu’il ne faut pas hésiter à tester même si je suis consciente que le prix peut refroidir.

Lamazuna sur Instagram : Plutôt rose ou...ce // Pink or yellow    Lamazuna sur Instagram : La cup fait en...ats-Unis et dans les pCup féminine – Pochette rose et jaune, Lamazuna – Photo : lamazuna

 

| CULOTTE MENSTRUELLE |

Depuis le mois de mars dernier, j’ai investi dans une culotte menstruelle. En d’autres termes, il est question d’une culotte lavable permettant de remplacer les serviettes hygiéniques jetables. Il s’agit donc d’un achat écologique, durable et surtout confortable.

La culotte menstruelle fonctionne de la même manière qu’une serviette hygiénique, elle retient les fluides et peut même être portée toute la journée selon son flux. Ensuite, il suffit de la laver à la main avec un peu de lessive et de la mettre à sécher pour pouvoir la remettre le soir ou le lendemain. Lorsque les règles sont terminées, on la passe à la machine à laver. Il est possible de la faire tremper au préalable dans une bassine d’eau, si besoin.

Pour rappel, toujours laver un vêtement taché de sang dans l’eau froide pour ne pas cuir le sang et qu’il s’incruste dans les fibres.

EMPO (@get.empo) • Photos et vidéos Instagram
Photo : get.empo

Mon avis sur la culotte menstruelle :

On a juste le sentiment de ne rien porter ou plutôt de porter une culotte classique comme si finalement on n’avait pas ses règles. On ne la sent pas. C’est un peu déroutant au début mais on s’habitue très vite à ce confort. Donc exit la serviette hygiénique qui bouge, colle, gratte… (Instant glam) et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière. J’utilise ma culotte menstruelle principalement le soir dès que je rentre chez moi et la nuit. Et c’est sur ce dernier point que je la trouve vraiment top car pas de risque de fuites, on est alaise, bref au top pour passer une bonne nuit malgré ses ragniagnia !

Autre avantage, terminé la poubelle qui se rempli de serviettes hygiéniques usagées… hé oui, dit comme cela ce n’est pas très ragoutant, mais c’est la vraie vie ! Du coup, la poubelle des toilettes est juste là par précaution lorsque nous avons des invités, sinon je ne m’en sers jamais.

De plus, sur le long terme on n’a plus besoin de penser à acheter des serviettes lorsque l’on fait ses courses. Selon notre utilisation et la façon dont nous en prenons soin la culotte menstruelle peut durer des années.

Le seul inconvénient que j’y vois c’est qu’il faut prendre le temps de laver sa culotte après chaque utilisation. L’idéal est d’avoir au moins deux culottes pour pouvoir alterner facilement pendant que l’une est en train de sécher par exemple.

 

La culotte menstruelle GET EMPO

CA5R5178+copie
Culotte Get Empo

Concernant ma culotte, il s’agit de la culotte menstruelle de la marque française GET EMPO Il n’existe qu’un seul modèle. Je trouve qu’elle ressemble un peu à un bas de maillot de bain de part son tissus extérieur. Cependant, elle est ultra fine, elle retient très bien le sang, elle tient très bien en place donc pas de fuites, elle ne tient pas chaud et surtout il n’y a aucunes odeurs. Vraiment, je la trouve hyper confortable et efficace !

Elle n’est pas particulièrement esthétique ou sexy mais ce n’est pas le but non plus et je pense qu’il est plus indispensable de se sentir à l’aise lorsque l’on a ses règles plutôt que de se sentir sexy. Je compte d’ailleurs m’en acheter une deuxième pour pouvoir switcher.

 

Autres marques…

Il existe également une marque américaine de culottes menstruelles THINX qui propose différentes formes et niveaux d’absorptions en fonction de son flux. Je vous mets la vidéo test et avis de Coline à son sujet : La culotte de règles THINX – Test et avis | Coline

Tout comme il existe aussi des protections hygiéniques lavables à clipper comme une une serviette hygiénique jetable. Je n’ai jamais testé ces protections mais je vous mets les liens vers deux marques : PLIM (qui propose depuis peu une culotte) et DANS MA CULOTTE (qui propose également des cups)

Encore une fois avis et test de Coline qui adore parler des règles 😉 : J’ai testé les serviettes hygiéniques lavables | Coline.

Dans Ma Culotte | Made in ???? sur Instagram : #menstruation ??
Photo : dansmaculotte #menstruation 🍷

 

J’espère que cet article vous permettra de sauter de le pas en terme de protections hygiéniques écologiques. Il est clair, il me semble, que pour rien au monde je ne reviendrais en arrière tellement j’ai trouvé un réel confort autant dans l’utilisation de la cup que de la culotte menstruelle.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez échanger à ce sujet, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je prendrais le temps de vous répondre. 🙂

 

Publicités

2 réflexions sur “| Cup & Culotte menstruelle |

  1. Merci pour cet article super complet ! Comme toi j’utilise une cup depuis longtemps maintenant, celle de chez Lamazuna aussi que je trouve géniale. Récemment je teste les serviettes lavables de chez Dans ma Culotte, forcément le confort est moins présent qu’avec une cup mais ça reste quand même vraiment pas mal.
    J’aimerais beaucoup tester les culottes menstruelles, j’avoue que le prix me freine un peu mais il va falloir que je saute le pas quand même !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai que le prix peu freiner mais sincèrement ça vaut le coup ! J’ai l’impression de dormir avec une culotte normale, c’est tellement plus agréable que d’avoir une serviette. 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s