| Arrêt de la pilule – mon expérience |

MON INTÉRÊT POUR LES COSMÉTIQUES BIO ET LA SANTÉ AU NATUREL EST RÉELLEMENT PARTI DE LA !

Avant de commencer, je tiens à préciser que ce qui suit concerne ma propre expérience. Chaque femme est différente et le corps ne réagit pas de la même façon d’une personne à l’autre.

J’ai énormément de chose à dire : afin que l’article soit clair et concis, je vous présente mon histoire de manière chronologique.

DIX ANS DE PILULE ANTI-ACNÉ

1506767

Suite à l’arrêt de la vente de la pilule que je prenais depuis presque dix ans (générique de la plus connu contre l’acné), j’ai du en changer pour une nouvelle.

Il faut savoir qu’à l’époque, si j’avais deux ou trois boutons dans les périodes les plus folles, c’était le bout du monde. Ayant eu une première pilule mini dosée qui me provoquait quelques irruptions par ci par là, mon gynécologue de l’époque me l’a rapidement – trop rapidement – changée pour ce fameux générique qui « soigne » l’acné. Il y a dix ans j’étais plutôt ravis. Aujourd’hui je déchante…

MARS 2013 – CHANGEMENT DE PILULE.

Les premiers mois avec ma nouvelle pilule se sont bien passés. Mais vers le 4ème – 5ème mois les choses ont commencé à se gâter.

JUILLET 2013 DÉBUT DE CHUTE DE CHEVEUX.

chutecheveux_061117

Mes cheveux ont commencé à regraisser plus vite que d’habitude, puis j’ai constaté que je les perdais de plus en plus. Ayant les cheveux fins, ce n’était pas franchement la panacée, plus les mois passaient, pire c’était. Au début, j’ai pensé à la fameuse chute saisonnière, mais cette dernière n’est pas censée durer plus de deux ou trois mois, maximum. Je semais des cheveux partout, c’était l’horreur ! Je perdais l’équivalent d’une mèche de cheveux par shampoing. Au bout de trois ou quatre mois, voyant ma masse capillaire s’amenuiser et constatant que mon cuir chevelu apparaissait gentillement, j’ai décidé d’aller voir mon médecin généraliste.

Ce dernier m’a prescrit des comprimés de vitamine B6 pensant que je pouvais être carencée. Mais mon estomac n’a absolument pas supporté ces comprimés que j’ai rapidement du arrêter…

OCTOBRE 2013 RECHERCHES DE TÉMOIGNAGES DE PERSONNES AYANT ARRÊTÉ LA PILULE

J’ai alors entamé des recherches sur internet pour essayer de trouver quelles pouvaient être les causes de cette chute de cheveux. Je suis tombée sur cet article expliquant que certaines pilules, de part leur composition, avaient des effets négatifs ou positifs sur la pousse des cheveux. Avec une liste des pilules « bonnes » et « mauvaises » pour les cheveux. Il s’avère que la pilule que j’avais prise pendant presque dix ans était notée « +++ » pour la pousse des cheveux alors que la nouvelle pilule que je prenais depuis seulement quelques mois était notée « – – – » . De plus, je me suis rendue compte que ma chute de cheveux est arrivée peu de temps après le changement de ma pilule.

NOVEMBRE 2013 – RDV GYNECO + NOUVEAU CHANGEMENT DE PILULE + BILAN HORMONAL + DERMATOLOGUE

Ni une ni deux, me voilà repartie chez la gynéco pour lui expliquer mon problème. Elle fut quelque peu septique quant aux propos que je lui rapportais. Pour elle, il n’y avait pas de lien entre ma chute de cheveux et la pilule, mais elle décida tout de même de la changer à nouveau. Elle m’a également prescrit une ordonnance afin de faire un bilan hormonal, tyroidien, ferritine etc… et me conseilla d’aller voir un dermatologue spécialiste du cuir chevelu.

Le résultat du bilan hormonal était bon, rien à signaler. Rassurant, mais mes cheveux tombaient toujours !

Je me suis donc rendue chez une dermatologue et lui ai expliqué mon problème. Sa réponse a été immédiate : « ça ne m’étonne même pas que vous perdiez vos cheveux avec cette pilule, vous n’êtes pas la première à rencontrer ce problème ! ». Comme la gynécologue venait de me changer la pilule, elle m’a simplement prescrit une lotion – Minoxidil – à appliquer matin et soir sur le cuir chevelu pendant six mois pour stopper la chute et favoriser la repousse.

DÉCEMBRE 2013 – MINOXIDIL

minoxidil-2-solution-pour-application-cutanee-coffret-flacons-3x60ml.1
Composition : minoxidil, Propylèneglycol, éthanol à 96%, eau purifiée

Après un ou deux mois, ma chute a commencé à diminuer et j’ai pu constater que de nouveaux cheveux repoussaient. J’étais soulagée. Ou presque…

AVRIL 2014 ARRÊT DE LA PILULE + POSE DU STÉRILET EN CUIVRE

Comme je ne supportais plus ma nouvelle pilule (douleurs aux seins), je suis retournée voir ma gynécologue qui m’a proposée un stérilet en cuivre. Je précise que je n’ai pas encore d’enfant : le stérilet en cuivre peut aujourd’hui être posé chez des femmes nullipares, grâce à la taille « short » qui a été créée et à condition que l’utérus soit assez « grand ». Ainsi, avec le stérilet en cuivre, le corps ne reçoit plus d’hormones de synthèse et fonctionne naturellement. Ma gynécologue m’a précisé que si la pilule me provoque la chute de cheveux, je ne devrais plus avoir de soucis avec le stérilet. J’ai donc accepté sa proposition. L’idée de ne plus prendre d’hormones de synthèse me plaisait assez, surtout après dix années passées à avaler tous les jours ce petit comprimé sans trop me poser de questions…

sterilet-en-cuivre-937384_w670

Je vais être honnête : la pose du stérilet n’a pas été très agréable, mais c’était rapide. Un massage à l’huile d’arnica, quelques Spasfon et une bonne nuit de sommeil avec une bouillotte sur le ventre m’ont aidé à passer ce moment difficile. Le lendemain, je ne sentais plus rien ! Au début, le fait de savoir qu’un corps étranger se trouve dans mon utérus était dérangeant, mais puisqu’on ne le sent pas, on oublie vite. Et surtout : quelle libération de ne plus avoir à penser à prendre la pilule tous les soirs ! Si bien que j’avais toujours l’impression d’oublier quelque chose les premières semaines. D’ailleurs, je me rend compte qu’aujourd’hui encore il m’arrive de me demander si je n’ai pas oublié de la prendre, notamment lorsque je pars en week-end ou en vacances, alors que cela fait plus de trois ans maintenant que mon stérilet est posé.

Depuis que j’ai le stérilet, je ressens à nouveau mon corps. Je suis beaucoup plus sensible aux variations hormonales de mon cycle, je ressens la période d’ovulation et je sens mes règles arriver. Celles-ci sont évidemment un peu plus longues et abondantes que sous pilule mais rien d’accablant. J’ai également une bien meilleure libido.

SEPTEMBRE 2014 – CRISE D’ACNÉ + ARRÊT DU MINOXIDIL + ALLERGIE CUTANÉE EFFACLAR DUO [+]

Après plus de six mois de Minoxidil, je suis retournée voir la dermatologue pour lui expliquer que j’étais globalement satisfaite de ce traitement anti-chute de cheveux malgré quelques effets indésirables comme la création de pellicules. Le traitement était également contraignant dans la mesure où il fallait pulvériser le produit sur le cuir chevelu tous les jours, matin et soir. Je lui ai alors demandé si j’allais à nouveau perdre mes cheveux le jour où j’arrêterais le traitement. Elle m’a répondu que j’avais une alopécie androgénétique et qu’il n’y avait pas grand chose à faire. Cela voulait donc dire que je pouvais arrêter le traitement quand je voulais, mais que mes cheveux tomberont quoiqu’il arrive… :/

Vous trouverez la liste des effets secondaires et contre-indications du Minoxidil ici.

how-to-get-rid-of-acne

J’ai également profité de ce rendez-vous pour lui montrer ma peau : j’avais des boutons d’acné qui commençaient de plus en plus à apparaitre. Elle m’a expliqué que pour limiter l’acné et en même temps la chute de cheveux, la meilleure solution serait de prendre, en plus, un traitement Androcur et/ou de reprendre la pilule. Mais à ce moment là, il était hors de question que je reprenne des hormones de synthèse. Elle m’a alors prescrit un antibiotique et la crème Effaclar duo [+] de chez Laroche Posay pour soigner l’acné.

Suite à plusieurs recherches sur internet, je n’étais plus convaincu par ces solutions. Je suis tombée sur le témoignage d’ Elodie-Joy Jaubert sur son blog Sirène bio : Perte de cheveux à l’arrêt de la pilule Diane 35 et Arrêt de la pilule Diane 35 et chute de cheveux : les solutions.

Même si je me suis procurée la crème Effaclar duo [+] de La Roche Posay, ces articles m’ont donné envi de rechercher des solutions naturelles à mes problèmes. J’ai donc décidé d’arrêter le Minoxidil et de ne pas prendre l’antibiotique (j’ai un terrain allergique important face aux antibiotiques, et j’ai bien eu bien raison de m’abstenir ce jour là).

Le soir, quand je suis rentrée chez moi, j’ai tout de suite essayé la crème de la Roche Posay. Une demi-heure après l’avoir appliquée, la peau de mon visage a commencé à me chauffer, me brûler et à me picoter. C’était horrible ! Rouge comme une tomate, j’ai passé ma soirée à m’appliquer du gel d’aloe vera pour apaiser la sensation de brulure et de sècheresse que j’avais. Le lendemain matin, au réveil, j’étais toute bouffie, et beaucoup de petits boutons d’allergie de contact avaient fait leur apparition.

883140500759-Effaclar-Duo-La-Roche-Posay
Aqua / Water  Glycerin   Dimethicone • Isocetyl Stearate • NiacinamideIsopropyl Lauroyl Sarcosinate Silica • Ammonium Polyacryldimethyltauramide / Ammonium Polyacryloyldimethyl Taurate • Methyl Methacrylate Crosspolymer • Potassium Cetyl Phosphate • Zinc Pca • Glyceryl Stearate Se • Isohexadecane • Sodium Hydroxide • Myristyl Myristate2-Oleamido-1,3-OctadecanediolNylon-12Poloxamer 338 • Linoleic Acid • Disodium Edta • Capryloyl Salicylic Acid • Caprylyl Glycol • Xanthan Gum • Polysorbate 80 • Acrylamide/Sodium Acryloyldimethyltaurate CopolymerPentaerythrityl Tetra-Di-T-Butyl Hydroxyhydrocinnamate • Salicylic Acid • Piroctone Olamine • Parfum / Fragranc

 

La semaine qui a suivit, je suis allée voir mon médecin généraliste pour lui exposer mon problème d’acné et d’allergie. Quand elle a vu le nom de l’antibiotique que la dermatologue m’avait prescrit, elle m’a dit que j’avais bien fait de ne pas le prendre car la molécule présente dans la composition était la même que celle présente dans la crème. En somme, si je l’avais pris, j’aurai fait une réaction allergique pire que celle que j’ai fait avec la crème : un Oedème de Quincke.

Ma généraliste m’a alors prescrit du zinc en complément alimentaire pour réparer et aider ma peau à aller mieux.

JANVIER 2015 – PASSAGE AU NATUREL POUR TRAITER L’ACNÉ ET LA CHUTE DE CHEVEUX.

206_6068

Pendant tout le traitement au zinc, ma peau allait plutôt bien. Cependant, une fois terminé, l’acné est de nouveau apparue. C’est suite à tous ces évènements que j’ai commencé à m’intéresser de plus en plus aux cosmétiques naturels et aux compléments alimentaires naturels. J’ai fait de multiples recherches pour comprendre pourquoi je perdais autant mes cheveux, malgré un bilan hormonal normal, et pour trouver comment je pouvais enrayer tout ça grâce aux compléments alimentaire, aux plantes, aux vitamines et minéraux. Au bout d’un certain temps, j’ai fini par comprendre comment la pilule que j’ai prise pendant dix ans avait tout simplement déréglée mon corps, et qu’il fallait maintenant que ce dernier réapprenne à vivre sans hormones de synthèse.

La pilule et les hormones anti-androgénique.

Les pilules contraceptives, notamment celles prescrites quand il y a des soucis d’acné, possèdent une hormone anti-androgènique. Les androgènes sont des hormones mâles stéroïdiennes. Elles sont produites en grande quantité chez l’homme et en petite quantité chez la femme. L’hormone androgène la plus connu est la testostérone. Cette dernière est responsable d’une bonne libido, mais aussi de l’acné et de la chute de cheveux. Lorsque sa production est stoppée par une pilule anti-androgènique destinée à « traiter » l’acné, il est logique de constater une baisse de libido, une diminution de l’acné et de manière plus anecdotique une belle chevelure (c’est une chose à laquelle je n’avais jamais pensé, mais quand j’y réfléchis, il est vrai que mes cheveux étaient bien lorsque je prenais la pilule), tout comme il est logique de constater une chute de cheveux et un rebond d’acné conséquent ainsi qu’une meilleure libido suite à l’arrêt de la pilule en question. Ces hormones mâles, qui étaient en pause, se retrouvent alors à devoir fonctionner à nouveau et à produire de la testostérone. Il faut comprendre que lorsque l’on l’arrête la pilule, il faut que le corps réapprenne à fonctionner tout seul et réapprenne à gérer toutes ces hormones qu’il ne connaissait plus. C’est d’ailleurs pour cette raison que la peau et les cheveux deviennent gras à outrance, que l’acné pullulent et que les cheveux tombent. Après dix ans de pilule anti-acné, mon corps était devenu ultra sensible à ces androgènes dont il n’avait plus à s’occuper. Il s’est retrouvé perdu, chamboulé face à cette abondance d’hormones mâles qui, d’un coup, reprenaient vie en moi, et ce malgré un taux de testostérone tout à fait normal dans mes analyses. Il suffit d’un dérèglement hormonal minime pour perturber l’ensemble du corps.

Pour résumer :ACNE

Cheveux et contraception hormonale

A PARTIR DU PRINTEMPS 2015 – COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

Sur les conseils d’un naturopathe, j’ai commencé des cures de Spiruline, Magnésium, vitamine c, oméga 3, Desmodium, Eau de Quinton, Gattilier pour détoxifier et reminéraliser mon corps, et pour nettoyer le foie et les reins. Il faut savoir que, sur le long terme, la pilule vient se stocker dans le foie et empêche l’absorption par l’organisme de certaines vitamines et minéraux. Certaines carences en vitamines et minéraux peuvent occasionner une chute de cheveux, de l’acné, ou d’autres types de problèmes. Me concernant, ce qui a le mieux fonctionner pour lutter contre l’acné et la chute de cheveux sont les cures de Bardanes / Pensée sauvage, de Zinc Picolinate, et de spiruline. J’achète ces compléments chaque année afin de faire des cures de quatre mois minimum.

20110719194103_3725             03612020-2014_12              3-image_310x420

 

VOIR UN SPÉCIALISTE ET FAIRE UN BILAN DE SANTÉ AVANT TOUTE CHOSE

Attention, avant de vous lancer dans des cures de compléments alimentaires, je vous conseille tout de même de voir votre médecin afin de réaliser des examens. C’est la base ! En l’espace de deux ans, j’ai fait deux prises de sang pour un bilan sanguin et hormonal complet avec en prime examen de la thyroïde (car une chute de cheveux peut venir d’un dysfonctionnement de cette dernière). Mes résultats étant normaux, c’est à ce moment là que j’ai décidé de me tourner vers la naturopathie.

 

En parallèle des compléments alimentaires, j’ai commencé à me détacher petit à petit des produits cosmétiques conventionnels pour me tourner vers des alternatives plus naturelles et saines pour ma peau, ma santé et l’environnement. J’ai beaucoup appris, notamment avec Aroma Zone, mais aussi et surtout avec Julien Kaibeck, le fondateur de la slow cosmétiques. Il réalise des vidéos et articles sur son blog : : L’essentiel de Julien où il présente des astuces cosmétiques simples, naturelles et efficaces. Il y a également le site : slow cosmétique

Vous pouvez également aller lire mon article Routines beauté… où vous trouverez les différents produits que j’utilise pour lutter contre l’acné et prendre soin de ma peau.

img_1099-1

Pour mes cheveux, j’utilise des shampoing doux, sans sulfates, silicones ou autres produits chimique.

Article sur mes shampoings favoris ici .

Je fais régulièrement des masques au henné et aux poudres ayurvédiques de ce type : Soin cheveux aux poudres reminéralisantes. J’utilise également une eau capillaire Catalyon riche en silice, zinc, fer et en iode que je trouve efficace pour apaiser le cuir chevelu et favoriser la pousse.

IMG_0039     IMG_0260       Processed with VSCO with hb1 preset

Aussi, grâce aux soins naturels, j’ai réussi à espacer mes shampoings. Je suis passée à deux shampoings par semaine, soit un lavage tous les trois ou quatre jours au lieu de un shampoing tous les deux jours. Cela contribue à moins abimer les cheveux et à moins « décaper » et irriter le cuir chevelu.

AUJOURD’HUI – BILAN

Cela fait bientôt quatre ans que j’ai arrêté la pilule, trois ans que je suis passée aux cosmétiques naturels et trois ans que je n’ai pas pris un seul médicament, même pas un Doliprane. Je me soigne grâce à la phytothérapie, l’aromathérapie, la naturopathie via les huiles essentielles, l’homéopathie et les compléments alimentaires naturels. Il est rare que je tombe malade, cela m’arrive parfois en hiver lorsque que je suis très fatiguée, mais je réussis très vite à me soigner sans passer par la case médecin.

Je vous ferai d’ailleurs bientôt un article concernant mes astuces naturelles contre les rhumes, gastro ou indigestions en tout genre.

Aujourd’hui, ma peau va beaucoup mieux, je n’ai plus de boutons sauf en période de règles mais rien de bien méchant comparé à ce que j’ai pu avoir. Mes cheveux tombent à nouveau normalement. Grâce à mes soins et aux compléments alimentaires, j’ai réussi à limiter la chute et à retrouver une belle masse capillaire. Pas autant qu’avant, c’est certain, mais mes cheveux repoussent !

Finalement, ce qui m’importe le plus, c’est d’avoir réussi à lutter contre cette chute de cheveux et contre cette acné de manière naturelle sans replonger tête baissée dans l’engrenage de la pilule ou autre traitement chimique. Je n’en suis pas peu fière !

PATIENCE ET LONGUEUR DE TEMPS…

Je ne vous cache pas que tous ces évènements n’ont pas été facile à supporter. J’ai mis du temps à trouver les bons soins, les bons compléments, et mon corps à ensuite mis du temps à se réguler. J’ai beaucoup tatillonné et testé, j’ai fait beaucoup de recherches, vu beaucoup de spécialistes. D’ailleurs, pour l’anecdote, j’avais vu une endocrinologue pour un bilan thyroïdien : en voyant mon cuir chevelu clairsemé, cette dernière m’a parlé de perruque et m’a dit qu’il en existait des très discrètes… autant vous dire qu’entendre ça à trente ans, cela fait beaucoup rire… #jaune !

Aujourd’hui, on a tendance à tout vouloir très vite – trop vite même – et à vouloir que tout soit simple et facile. Quand on n’est pas bien, on voudrait pouvoir se remettre sur pied en un claquement de doigt. Or parfois, il faut savoir attendre et prendre son mal en patience, se dire que rien n’est éternel, qu’un jour où l’autre les choses peuvent se remettre en ordre. Pour y arriver, il faut bien sur travailler dans le bon sens, car rien n’arrive par enchantement. J’ai écouté mon corps, avancé selon mes envies et mes intuitions, et je continue encore aujourd’hui, plus motivée que jamais.

 

Attention, je ne dis pas que la naturopathie remplace la médecine allopathique (rien ne remplace un diagnostique médical). Je pense que les deux sont complémentaires et que, selon les besoins, les personnes et/ou les maladies, l’une peut être plus adaptée que l’autre. Ces deux pratiques devraient constamment travailler main dans la main ! La naturopathie permet de maintenir l’équilibre du corps pour qu’il ne devienne pas malade.

« Le corps fait une maladie pour se guérir. » – Hippocrate

 

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences concernant la pilule, l’acné, la chute de cheveux ou autre… ça me fera plaisir de pouvoir échanger !

 

LES LECTURES QUI M’ONT AIDÉES DANS MA DÉMARCHE :

Les sites internets :

Cheveux et contraception hormonale

Contraception : on vous cache la vérité sur la pilule depuis 50 ans

La pilule, c’est pas automatique

Les blogs :

Perte de cheveux à l’arrêt de la pilule Diane 35

Arrêt de la pilule Diane 35 et chute de cheveux : les solutions !

Comment arrêter cette daube de pilule, Part 1

Comment arrêter cette daube de pilule, Part 2

Arrêt de la pilule avec sevrage

L’essentiel de Julien

J’ai décidé d’arrêter la pilule

Les livres :

Guide familial des compléments alimentaires

Ma bible de ma santé au naturel

Ma bible des huiles essentielles

Ma bible de l’homéopathie.

La naturopathie c’est la vie.

Le groupe facebook : Le millefeuille ou le layering, rituel de beauté

Et plus récemment j’ai découvert cet autre groupe facebook : Dearlobbies, Arrêt de la pilule et des contraceptions hormonales.

Fichier à télécharger :

ACNE-1 (1)

Publicités

16 réflexions sur “| Arrêt de la pilule – mon expérience |

  1. Salut ton article est génial merci il tombe à pic pour moi même parcours avec ces pilules anti acnéique diane androcur qui m’ont tous détraqués la santé le.physique ma chute de cheveux à commencer lors de son premier arrêt et à chaque fois je l’ai repris croyant que j’allais terminé chauve et acnéique comme un monstre si j’arrêtais définitivement pareil pour minoxidil je l’ai pris 6 mois et après arrêt tous les repousses fines que sa m’a fais pousser sont retombées du coup j’ai tout arrêté cela fais bientôt un an ma chevelure est clairsemé et bouton sur mâchoire et cou glamour à 31 piges mais j’ai fait comme toi avec les mêmes compléments alimentaires je prends du pollen propolis en cure et j’ai couper mes cheveux très courts et produits bio henné ortie hydrolat je confirme tout s’arrange et en prime meilleur moral que du bonus j’espère que mes cheveux qui ont fini leur grosse chute vont bien repousser mais qu’est ce que sa fait du bien de régler ses soucis au naturel c’est long parfois on désespère mais c’est sur du long terme une vrai guérison physique et mental. Vive le naturel bise

    Aimé par 1 personne

    • Coucou ! Merci beaucoup pour ton témoignage qui est super et encourageant ! Je suis d’accord il faut savoir prendre son mal en patience. C’est parfois difficile mais ça paye. Aujourd’hui je n’ai plus de boutons non plus à part pendant les règles et mes cheveux tombent je dirais « normalement ». Je n’ai pas retrouvé la masse que j’avais mais je coupe régulièrement et fait souvent des bains d’huiles et soins aux poudres ayurvediques. Et je continue les cures de compléments alimentaires dès que j’en ressens les besoins. 😉

      J'aime

    • Merci aussi pour ton commentaire Pichon car j’ai vraiment besoin d’entendre du positif car entre diane 35, le minoxidil, … Je suis vraiment arriver dans un engrenage, je n’en peux plus, j’ai pas le moral, je ne fais que de de pleurer et suis obnubilee par ce pb. J’ai une peur bleue d’arrêter le minox mais je ne supporte plus tous ces produits chimiques! Je me rattache bcp à cette page mais c’est si dommage qu’on ne puisse pas communiquer en mp via un groupe ou autre…

      J'aime

      • Tu peux m’envoyer des mails mon adresse c’est Laura_fmv@hotmail.fr ne déprime pas surtout n’ai pas peur d’arrêté le minoxidil on sais même pas vraiment comment sa fonctionne j’avais un articles d’une dame qui prenais c’est traitement minox pilule elle a eu des méningiome au cerveau eu bout d’une dizaine d’année alors quitte a choisir quelques trou dans le cheveux qui se camoufle ou une santé pourrie j’ai choisis la santé bisous courage c’est une mauvaise période a passée je te comprend j’étais devenu obsessive avec ça aussi .

        Aimé par 1 personne

      • Je suis bien d’accord. Le minoxidil c’est comme un médicament à vie qui camoufle le problème au lieu d’aller résoudre le problème à l’origine.

        J'aime

  2. Merci pour cet article très intéressant. J’envisage également d’arrêter Diane 35 et de me tourner vers des alternatives plus naturelles. Je redoute la chute de cheveux post-arrêt. Aviez-vous arrêté la prise progressivement ou d’un coup svp ?
    Concernant le minoxidil, la chute a t’elle été plus importante à l’arrêt ? Peut-on espacer les applications selon vous ? Merci par avance de vos réponses.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Tina, alors non j’ai arrêté la pilule du jour au lendemain. Et la chute est apparue environ 4mois après.
      Concernant le minoxidil la chute n’a pas forcément été plus importante à l’arrêt. Et j’avais justement espace les applications à cause des pellicules que cela me créait mais du coup c’était beaucoup moins efficace.
      Et je trouve plus d’avantages et de bienfaits à mes cheveux en réalisant des bains d’huile ou des masques aux poudres ayurvediques.

      J'aime

  3. Superbe article!! Je me retrouve totalement dans ton expérience quasi identique c’est juste qu’entre 2 j’ai eu une grossesse il ya 2 ans qui n’a rien arrangé, après j’ai repris diane 35 car on m’a dit que sinon je finirai chauve vu le diagnostic d’aag, en ce moment j’arrete progressivement ma pilule (2 jrs sur 3 puis 1 sur 2…tous les 2mois je baisse), en revanche le minoxidil mousse est en rupture (je l’utilise depuis 7mois), j’arrive a la fin du flacon et j’ai super peur de l’arreter et du coup de tout reperdre du coup je ne sais pas quoi faire, car arreter pilule et minox en mm tps c’est peut etre pas top, qu’en pensez vs?? Mon compagnon me dit que non, que pour moi la chute est liée au stress mais je suis tjs obnubilée par ça, dc la c’est la panique a bord…

    Aimé par 1 personne

    • D’abord, merci beaucoup. Ensuite pour répondre à votre question je pense que si vous arrêtez le minoxidil il est évident que vos cheveux vont recommencer à tomber. Ce que je vous conseille de faire pour contrer ça déjà c’est de faire un bilan pour voir si vous n’êtes pas carencé en fer. En dessous de 40 μg/L de fer de sang il y a un risque de perte : http://www.centre-clauderer.com/chute-cheveux/non-androgenetique/carence-fer/ (même si les médecins ont tendance à dire que non et que la carence en fer n’est pas grave…..) à ce moment je vous conseille de faire une cure de spiruline en interne. Sinon ce qui a fonctionné pour moi pour lutter contre la chute de cheveux c’est de remplacer le minoxidil par des lotions ayurvédiques comme l’huile tonifiante de la marque Khadi en l’appliquant le soir en racine la veille de chaque shampoing. Je conseille également d’utiliser un shampoing doux d’ailleurs ceux de khadi sont bien. Sinon ce qui serait bien c’est aussi de voir un naturopathe car il faut savoir que la pilule crée des carences en vitamines et déséquilibre le corps… Personnellement, je prends régulièrement du zinc pour améliorer l’état de ma peau et lutter contre la chute de cheveux. Le zinc a une action anti androgène naturelle ce qui va permettre de diminuer l’acné et la chute de cheveux. Le gattilier (qui est une plante) en extrait liquide a aussi cette action et permet de réguler naturellement les hormones. Ensuite il faut être patient et laisser le temps au corps de se remettre en marche naturellement. Cela peut être long selon le temps de prise de pilule… et selon sa sensibilité…

      J'aime

      • Merci beaucoup pour ta reponse et surtout la rapidité! Justement j’essaye de contacter une naturopathe mais je n’ai pas encore reussi à l’avoir, pour le Bilan sanguin c’est très bien tu as raison je vais le refaire, car suite à mon accouchement j’ai été très carencee (ma fille a 18mois mtn). Pour le khadi j’ai une huile justement,c’est la relativisante donc je vais l’appliquer comme tu dis avant chaque shpg, tu laisses agir cbien de temps? Pour le minox tu l’as arrêté progressivement? J’ai entendu que c’etait mieux et des fois je lis que ca sert à rien, et enfin dernière question pourrais je avoir tes recettes de poudre ayurvédique avec tps de pose et frequence stp. Encore merci de prendre du tps pour répondre! Tellement contente d’avoir kkun qui s’interesse car mon compagnon est a saturation et je suis obnubilée par ça + stress (car personnalité tres stressee aie aie aie)

        J'aime

  4. Merci beaucoup pour ta reponse et surtout la rapidité! Justement j’essaye de contacter une naturopathe mais je n’ai pas encore reussi à l’avoir, pour le Bilan sanguin c’est très bien tu as raison je vais le refaire, car suite à mon accouchement j’ai été très carencee (ma fille a 18mois mtn). Pour le khadi j’ai une huile justement,c’est la relativisante donc je vais l’appliquer comme tu dis avant chaque shpg, tu laisses agir cbien de temps? Pour le minox tu l’as arrêté progressivement? J’ai entendu que c’etait mieux et des fois je lis que ca sert à rien, et enfin dernière question pourrais je avoir tes recettes de poudre ayurvédique avec tps de pose et frequence stp. Encore merci de prendre du tps pour répondre! Tellement contente d’avoir kkun qui s’interesse car mon compagnon est a saturation et je suis obnubilée par ça + stress (car personnalité tres stressee aie aie aie)

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour,
    je traverse ce pbm actuellemnt, j’ai arrêté ma pilule et mes cheveux tombent par poignée… De plus j’ai été diagnostiqué d’une alopécie androgénétique .. ton article me redonne de l’espoir! comment traites tu ton alopécie androgénétique ?

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour, je la traite en prenant du zinc picolinate en interne. Le zinc inhibe les androgènes responsables de la chute. Et pour réguler mes hormones j’utilise le Gattilier en extrait liquide, c’est une plante qui, comme le zinc, limite la production d’androgène naturellement. Sinon, j’utilise des lotions à appliquer directement sur le cuir chevelu comme l’eau capillaire de Catalyon ou les huiles revitalisante Khadi. Et je fais des hennés / soins aux poudres ayurvédiques. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s